Georges Goudet en spectacle

Influences

Imprimer

Dans ma bibliothèque

Jacques Prévert , Arthur Rimbaud, Yves Simon, Saint Exupéry Agatha Christie, Marcel Pagnol, Jean Giono, Edgar Allan Poe, Charles Baudelaire, Simone Weil, Andrée Chédid, Louis Aragon,Guillaume Apollinaire ...

et bien d'autres encore !

Une lecture peut parfois nous entraîner fort loin... Ce fut pour moi la découverte d'un roman passionnant : l'Ombre du Galiléen. qui se lit comme un "polar" ! Je crois que c'est bien cet ouvrage qui m'a donné goût à la recherche biblique et à l'écriture.

La Bible. Je ne vais pas présenter cette immense "bibliothèque", mais simplement remercier Marie Andrée Gagnaire de Saint Etienne de m'y avoir fait entrer avec simplicité, intelligence, respect. Plus tard, un déplacement en Israël, avec François Mourvillier allait donner chair à ces premières découvertes ... La suite .... avec Jean Pierre Lemonon, Philippe Abadie, Jean Claude Brunetti, des enfants, des jeunes, des adultes ...

Dis moi ce que tu chantes, de Michel Scouarnec Le chant et la liturgie, quelle histoire passionnée ! Dans une première partie, l'auteur interroge l'Histoire : il est intéressant en effet de savoir d'où nous venons. Il ne prend pas seulement en considération le chant liturgique sous son aspect musical ou sa place dans la célébration, mais également son aspect littéraire. Mélodie, vocabulaire, message forment une totalité. Après cette interrogation de l'Histoire, l'auteur peut se tourner vers l'avenir et donner des conseils pour le présent. Ces derniers ne peuvent laisser les auteurs ou les animateurs liturgiques indifférents ...

Ma première rencontre avec Gaston PIETRI date de 1989. Un ami qui avait suivi une session avec lui m’avait soufflé à l’oreille : c’est un des plus discrets et plus brillants théologiens que j’ai croisés. J’allais le vérifier en suivant ses cours à l’IPER de Lyon quelques mois plus tard. « Pourquoi je suis croyant » pose remarquablement la question du « choix de croire ». La foi ne va pas de soi. La rencontre avec ceux qui exercent leur liberté de ne pas croire, le pluralisme religieux, les requêtes actuelles de la raison, les difficultés et les chances de la reconnaissance mutuelle entre croyants, non croyants, mal croyants : autant de points que Gaston Pietri examine avec lucidité.

Imprimer

Dans les coffres du grenier

Une amie d'enfance m'a fait parvenir récemment des photos anciennes.

Une troupe d'amateurs au théâtre du Cercle catholique du Chambon Feugerolles.

Et mes souvenirs reviennent ...

chambon

Cercle catholique Une maman douée pour le théâtre et le chant, un oncle électricien, dessinateur, musicien et chanteur, un frère à la voix de baryton qui faisait les délices des voisins ... et de la chorale paroissiale. Comment vouliez vous que je m'en sorte et que je ne choisisse pas aussi un jour de monter sur les planches ?

Premiers souvenirs visuels et olfactifs : le Chambon Feugerolles.

usines

Chambon feugerolles Années 60 ... Une cité industrielle marquée par les mines de charbon, la sidérurgie, le Centrale électrique du Bec. On dit que le Chambon-Feugerolles est né de la fusion de deux communes en 1832 : Cambo, en gaulois, signifiant courbe de rivière et Feugerolles ou Filicaria signifiant fougère. Mais c'était aussi la poussière de charbon et le martellement des "marteaux pilons" de chez Dervaux ou Claudinon.

Premiers essais de lecture : je tentais de déchiffrer les légendes qui accompagnaient les photos de petits hommes vêtus de verts. asse Des noms comme Rachid Mekloufi, Claude Abbes, Rijvers, Herbin, Tylinski me reviennent .... Mais mon père m'emmena pour la première fois au stade Geoffroy Guichard à 10 ans .... Jamais je n'avais vu encore une "chorale" de 30 000 personnes chanter ensemble des refrains que je ne connaissais pas. Et ce n'était pas du latin !

asse

Quand on habite à 100 m d'une gare où circulaient les dernières locomotives à vapeur ... il en reste fatalement cette vision fabuleuse d'un monstre d'acier qui arrive ... et d'un géant (le mécanicien) qui sourit à 2 mètres de hauteur ... D'autres trains plus tard ... m'emmèneront du côté de Lyon

.lyon Les années - lycée, l' Ecole Normale Gerson ... La pédagogie, la littérature, la poésie et les "mathématiques modernes". La féérie des soirées du 8 décembre. Les dimanches de pension, les promenades surveillées et la permission du dimanche soir pour regarder "Jour de foot" à la télévision.

Années 68 armée Des grèves un peu partout et un départ prématuré du côté de l'Allemagne pour aller au "service militaire" (les papiers de la coopération africaine avaient été perdus ...) Tubingen remplacera la Côte d'Ivoire. On dit que l'armée allait faire revenir à la réalité les jeunes étudiants rêveurs. Mais dûrs, dûrs les parcours du combattant au petit jour et les marches forcées dans la neige du côté de Münsingen. Mais une place de professeur stagiaire m'attend du côté de Firminy. Patience ...

Tubingen

1972, Une 350 Honda ... moto Honda Plus qu'un nouveau moyen de transport ... une porte ouverte sur la liberté, sur les voyages, sur les rencontres ... Grandes chevauchées en Ardèche ou en Suisse. Petits chemins pour découvrir le pays de Marcel Pagnol ... ou fréquenter le circuit moto du Castellet où règnait en maître un certain Giacomo Agostini (311 victoires internationales)

honda350

Au même moment, première émotion musicale : Faust ... Un opéra, un mythe, une écriture, une mise en scène, un orchestre symphonique, des interprétations éblouissantes ... et des mots qui reviennent

Années 80 Débuts à l'aumônerie du collège de Bénaud en lien avec les A.E.P. dguitaree Firminy. L'initiative est soumise à Raymond FAU qui nous encourage. Et je découvre alors des chants qui parlent aux jeunes 6° et 5°. Ils sont écrits par un certain Noël Colombier. On cherche un musicien pour les interpréter. L'idéal serait de se mettre aussi à la guitare ! Direction l'école de musique qui donne des cours de solfège et d'instruments pour les adultes. Le coffre musical va alors s'ouvrir sur de nouvelles aventures ...

guitare

Plus d'articles...